Santé & Psycho

Seins qui grattent : comment l’expliquer ?

seins qui grattent

La vie n’est assurément pas un long fleuve tranquille. Celle de la femme l’est encore moins. Quand il est question d’aborder certaines thématiques comme les seins qui grattent, on appréhende déjà le supplice auquel certaines femmes sont confrontées au quotidien.

Il faut bien le reconnaitre : les démangeaisons peuvent être très difficiles à vivre. Elles posent à la fois un problème de santé et de bien-être. À travers ce billet, je vais tenter de vous aider à comprendre le sens de ces démangeaisons pour y apporter un traitement adéquat.

Grossesse et menstruations

Les seins qui grattent peuvent être d’origine hormonale. En effet, il s’agit de la cause la moins grave qu’on associe aux picotements. Ils sont provoqués par un déséquilibre hormonal dû à l’apparition des menstrues ou à l’ingestion de pilules contraceptives.

Il peut arriver que les femmes enceintes subissent ce type de démangeaison. Les statistiques ne sont pas vraiment disponibles quant au nombre de femmes ayant déjà connu cette expérience. Mais, l’apparition de rougeurs et de plaques est peut-être le premier signe qui vous indique que vous portez un enfant. Cela s’explique non seulement par la densité de vaisseaux sanguins dans la zone du sein, mais également par leur niveau d’activité.

Ainsi, dans cet état, il n’est pas rare de ressentir des picotements dans tout votre corps, et principalement au niveau de vos mamelons. En fonction des femmes, ces démangeaisons vont se faire plus ou moins insistantes. Si elles ne remettent pas fondamentalement en question le pronostic vital de la mère et de l’enfant, elles peuvent à la longue devenir insupportables.

Allergies et affections cutanées

Les démangeaisons cutanées résultent aussi de réactions allergiques. Il s’agit bien souvent de causes dermatologiques. Elles sont considérées la plupart du temps comme bénignes.

Votre mamelon peut gratter simplement en raison de votre peau. Ainsi, vous êtes plus susceptible de développer une réaction allergique lorsque votre corps développe une incompatibilité avec un produit (alimentaire, cosmétique, d’entretien, etc.). À ce niveau, l’explication logique est que les principes actifs contenus dans ces différents produits sont parfois mal assimilés par l’organisme.

Par ailleurs, certaines affections cutanées comme l’eczéma et le psoriasis sont à la base des démangeaisons. Elles sont plus perceptibles encore au niveau des zones les plus sensibles du corps, en l’occurrence la peau autour des mamelons. Elles sont non contagieuses, mais apparaissent assez incommodantes au quotidien.

Dans ces conditions, il apparait nécessaire de veiller à maintenir au quotidien une parfaite hygiène du corps. Un corps bien propre et parfaitement hydraté, ainsi qu’une bonne habitude alimentaire, vous évitera de développer allergies et affections cutanées. Dans certains cas, il peut être vital de consulter un médecin afin d’être soumis à un protocole de soins.

En parallèle il existe toujours des crèmes soins permettant d’atténuer de soulager temporairement les démangeaisons

Infection mammaire et pathologies

Une infection mammaire — ou mammite — est une inflammation du sein qui se rencontre le plus souvent chez les femmes qui allaitent. Cette inflammation du sein est due à une obstruction des conduits du lait et s’accompagne de brûlures, de douleurs et de rougeurs. Traitée efficacement avec la prise d’antibiotiques et des séances de massage, elle disparait au bout de quelques jours.

Cependant, certaines pathologies peuvent créer cette situation. Il s’agit sans doute des causes de démangeaisons considérées comme les plus graves. Les seins qui grattent peuvent cacher des maladies comme le cancer du sein (maladie du Paget et cancer inflammatoire du sein), la varicelle ou la candidose.

Dans ces différents cas, des rougeurs apparaissent. Ainsi, la peau qui est située au niveau du mamelon, de même que les tétons peuvent subir des irritations plus ou moins importantes.

Pour prévenir ce type de maladie, il est recommandé d’effectuer des contrôles réguliers sur le sein. Vous pouvez procéder à la technique de palpation ou subir des analyses plus complètes en consultant un médecin.

 

Leave a Comment